Réduire les enfants à une identité de surdoué génère des effets catastrophiques

« Réduire les enfants à une identité de surdoué génère des effets catastrophiques ». C’est le titre d’une interview du Pr Sylvie Tordjman, responsable Centre National (Français) d’Aide aux enfants et ado­les­cents à Haut Potentiel (CNAHP), qui nous rappelle l’impact d’une étiquette, pourquoi on parle de Haut-Potentiel et plus de surdoués ou d’enfant précoce, qui glisse un petit mot sur l’incomplétude des test de QI pour l’évaluation du haut-potentiel, et qui finit par l’importance de la relation entre l’enseignant et l’enfant.

L’article est lisible sur VousNousIls.fr: Cliquez-ici

J’en profite pour vous rappeler le très bon livre qu’elle a dirigé en 2010, paru au Presses Universitaires de Rennes:

« Aider les enfants à haut-potentiel en difficulté »
Editeur : PU Rennes (19 août 2010)
Collection : Essais
ISBN: 2753511705
[amazon asin=2753511705&text=Ce livre sur amazon.fr]