Réduire les enfants à une identité de surdoué génère des effets catastrophiques

« Réduire les enfants à une identité de surdoué génère des effets catastrophiques ». C’est le titre d’une interview du Pr Sylvie Tordjman, responsable Centre National (Français) d’Aide aux enfants et ado­les­cents à Haut Potentiel (CNAHP), qui nous rappelle l’impact d’une étiquette, pourquoi on parle de Haut-Potentiel et plus de surdoués ou d’enfant précoce, qui glisse un petit mot sur l’incomplétude des test de QI pour l’évaluation du haut-potentiel, et qui finit par l’importance de la relation entre l’enseignant et l’enfant.

L’article est lisible sur VousNousIls.fr: Cliquez-ici

J’en profite pour vous rappeler le très bon livre qu’elle a dirigé en 2010, paru au Presses Universitaires de Rennes:

« Aider les enfants à haut-potentiel en difficulté »
Editeur : PU Rennes (19 août 2010)
Collection : Essais
ISBN: 2753511705
[amazon asin=2753511705&text=Ce livre sur amazon.fr]

Publié par Emmanuel Nicaise

Emmanuel Nicaise est psychologue, diplômé de l'Université Libre de Bruxelles (Master en Psychologie Clinique) et Psychothérapeute. Il possède aussi un graduat en informatique et diverses certifications liées à la gestion des risques. Il travaille en privé et comme consultant auprès de grandes entreprises et d'organismes publics.