Le journal intime, désuet ou sous-utilisé?

Au cours de  ma dernière lecture sur l’ACT, dont je vous ferai probablement part bientôt, une fois que j’aurai achevé la lecture de cet excellent ouvrage, j’ai lu un passage mentionnant une étude de Pennebaker sur les bienfaits de l’écriture de ses difficultés sur les résultats scolaires (Spera, Buhrfeind & Pennebaker, 1994) et sur l’état de santé général (Pennebaker & Beall, 1984). Pennebaker est une référence incontournable lorsque l’on s’intéresse aux études scientifiques sur l’écriture sur soi, autobiographique, et ses effets sur nous. J’ai lu pas mal de ces articles lorsque je me suis intéressé aux blogs et aux réseaux sociaux il y a quelques années de cela. Il me semblait assez remarquable à l’époque qu’une grande proportion des personnes qui tenaient  un journal intime et se mettaient à blogguer ne laissaient pas tomber leur journal intime pour autant. Bien que les deux activités puissent sembler similaire, elles ne le sont pas? Du moins pas à l’identique.

Or, plus récemment, dans des études sur la psychologie positive, des interventions consistant à noter les événements qui se sont bien déroulés durant la journée et d’expliquer en quoi nous avons contribué à ce bon déroulement, semblent elles aussi apporter des améliorations notables du niveau de bonheur perçu.

Donc, il semblerait que se confronter à nouveau aux bons et aux mauvais moments et pensées de notre journée en les couchant sur du papier (ou sur un clavier pour les plus modernes d’entre-nous) soit une activité très bénéfique et peu coûteuse (je modère un peu  cette declaration, vu qu’elle n’est pas generalisable, certaines etudes montrent qu’inciter certaines personnes a parler d’événements traumatiques peut avoir des consequences néfastes, cf. Rose, Bisson & Wissely, 2003). Pourtant, le journal intime ne semble plus être très plébiscité, du moins n’en parle t’on pas beaucoup ces dernières années. Il reste heureusement toujours l’excellent site de Philippe Lejeune sur le pacte autobiographique (http://www.autopacte.org/) qui disserte sur le sujet et nous renseigne les derniers travaux et écrits En la matière.

Bonne lecture et bonne écriture.