L’amour, la honte et la vulnérabilité…

L’être humain est un être social. Nous ne sommes pas l’animal le plus rapide, pas le plus fort, peut-être le plus intelligent (mais ça reste à prouver) mais nous sommes bon pour communiquer et, de là, pour collaborer. Nous avons survécu et sommes devenu le plus grand et le plus fort des prédateurs parce que nous fonctionnons bien (relativement) en groupe, en société. Grâce à cela, nous avons créés des villages, des chemins, puis des villes, des routes, des autoroutes, des buildings de 50 étages et plus, des hôpitaux, des paquebots, etc. Ensemble, nous sommes incroyablement fort. Seul, nous ne sommes rien, du moins nous le pensons souvent. Nous avons donc probablement été sélectionné, au cours des générations, sur base de notre capacité à vivre ensemble, à être accepté par la meute, la troupe, la société. Et de là vient probablement une de nos plus grande peur, celle d’être rejeté. Combien de fois les attentes de la société, des autres, dirigent-elles vos actes malgré parfois une envie forte de faire autrement? Combien de fois nous conformons-nous à la norme alors due nous ne sommes pas d’accord avec celle-ci? L’être humain a une tendance très forte à se conformer à la norme, nombre d’études l’ont déjà montré.

Brené Brown est chercheuse en science sociale et a décidé d’étudier les relations humaines, cette connexion qui nous relie entre-nous. Ce qu’elle a rapidement découvert, c’est la honte. La honte qu’elle interprète comme la peur d’être rejeté. En effet, quand j’ai honte de quelque chose, j’ai peur qu’on me rejette si les autres savaient cette chose. La honte est donc bien une peur du rejet. Et qu’est-ce que Brene Brown a découvert? Simplement que les personnes qui sont plus heureuses, plus épanouies ont plus le courage de se présenter telles qu’elles sont que les autres. Qu’elles acceptent leur imperfection, qu’elle oublient la personne qu’elles devraient être pour se contrer sur la personne qu’elles sont. Qu’elles savent cette simple chose: que nous ne sommes pas parfait mais que ce n’est pas important et que nous pouvons être aimé et que nous pouvons rester parmi les autres hommes et femmes. Le secret, c’est finalement d’accepter sa propre vulnérabilité et celle des autres.

C’est une leçon simple mais tellement fondamentale.

Je vous laisse regarder ces très bonnes prestations de Brene Brown au TED. Malheureusement les sous-titres en français semblent avoir un petit problème de synchronisation.