Amour inconditionnel, sens de la vie et identité

Certains jours, on se lève, on suit notre route habituelle et, sans qu’on s’y attende, on fait une rencontre, une découverte, qui nous secoue, qui nous touche profondément.

Ces rencontres peuvent se faire en face-à-face, lors d’une conférence, à la lecture d’un livre, à l’écoute d’une chanson, au visionnage d’un film ou au visionnage d’une séquence vidéo. Une fois de plus, c’est une présentation TED qui m’a marquée. Et cette fois-ci, c’est plus le coeur que l’intellect qui a été touché. Bien sûr, souvent, quand on est touché par une histoire c’est parce qu’elle se met en résonance avec notre propre histoire. Mais certaines histoires sont universelles, ou du moins, certaines souffrances, certains questionnements. Comme le disait Carl Rogers, c’est lorsque l’on arrive à ce qu’il y a de plus intime, de plus personnel chez l’être humain que l’on touche à l’universel. Pour le dire autrement, au delà de toutes nos différences, nos peurs, nos désirs et nos questionnements les plus fondamentaux sont partagés par la très grande majorité des êtres humains, pour ne pas dire tous. C’est dans l’expression, la réflexion et l’action par rapport à ces questions que nous nous différencions.

Dans son intervention de 2013 « Love, no matter what » (« Aimez, qu’importe ce qui se passe »), l’écrivain américain Andrew Solomon nous parle de l’amour inconditionnel de parents pour leurs enfants, et principalement de parents pour leurs enfants dit « différents ». Amour inconditionnel, acceptation, richesses des différences, bienveillance, autant de thèmes que l’être humain confronté quotidiennement au difficultés de vie des autres que je suis ne peut que chérir tant ils sont les clés d’une vie riche et épanouie.

Découvrant à cette occasion Andrew Solomon, j’ai aussi découvert plus tard ce jour là sa seconde présentation au TED, en 2014: « How the worst moments in our lives make us who we are » (Comment les pires moments de notre vie font de nous ce que nous sommes). Là encore, ses mots ont fait vibrer les cordes sensibles. S’il y a une chose que j’ai apprise avec le temps, c’est que les changements importants dans nos vies sont le résultat d’une émotion forte et pas uniquement d’une pensée et d’une décision rationnelle. Je n’en n’écris donc pas plus et je vous laisse regarder et écouter ces deux merveilleuses interventions en espérant qu’elle vous touche, à un niveau ou un autre, à des degrés divers, et qu’elle vous permette d’avancer plus avant sur votre chemin.