Le contraire d’addiction, c’est connexion…

Dans un très émouvant et très éclairant TED talk, Johann Hari, un journaliste américain, nous fait le bilan de ses recherches sur les dépendances et principalement sur les « addictions » aux drogues.

En résumé, au vu des recherches actuelles, une dépendance devrait plutôt être vue comme un lien que la personne établis avec un objet (la drogue, l’alcool, la nourriture, les jeux, facebook,…) pour ne pas être en lien avec sa vie qui n’est pas plaisante ou qui est simplement dépourvue ou pauvre en liens humains positifs, en amour. C’est un lien de substitution. Et lorsque nous rejetons les « accrocs », nous ne faisons que renforcer leur lien avec l’objet de leur dépendance.

Comme le conclus très joliment Hari, le contraire d’addiction (ou de dépendance), c’est la connexion (ou l’amour inconditionnel).